Esquisses Les Afriques dans le monde

On ne naît pas femme de couleur, on le devient. Parcours d’une féministe indo-française

Kamala Marius. Mon parcours scientifique de plus de trente ans débute dans un village de la région de Pondichéry, passe par les petites villes industrielles du Tamil Nadu, Chennai, puis Hyderabad, ville saisie par le numérique. C’est en vain qu’on chercherait dans cet ensemble une suite cohérente. Pour rendre compte de mes choix et de mes motivations scientifiques, il me faudrait plutôt expliquer qui je suis.

Répertoires collectifs villageois: enjeux d’une numérisation collective à Damaro (Guinée)

Elara Bertho. Cet article revient sur un programme de recherche-action qui vise depuis 2017 à conserver numériquement des savoirs locaux dans des communautés rurales au Mali, au Sénégal et en Guinée. Il s’agit de fournir des téléphones portables à des délégué·e·s villageois·es pour qu’ils enregistrent eux-mêmes les données de leur communauté qu’ils désirent conserver.

Changement environnemental et santé en Afrique de l’Ouest

Aline Desdevises. Dans quelle mesure les populations rurales d’Afrique de l’Ouest sont-elles résilientes face aux effets délétères des changements environnementaux sur leur santé ? L’auteure a cherché à y répondre en participant au projet de recherche Watigueleya Kèlê au Mali, au Sénégal et en Guinée.

Enquêter ‘chez les Batwa’ au Burundi, au croisement des marginalités. Images de terrain dans les communautés twa de Makebuko et de Muyinga

Zoé Quétu. Les photos présentées dans ce billet, prises dans deux communautés twa du Burundi, s’inscrivent dans une recherche dont l’objectif est de comprendre comment l’ethnonyme « twa » a été associé à un statut social subalterne, puis d’analyser ce que cette association produit sur les rapports ordinaires au politique, en portant un regard spécifique sur les dynamiques de marginalisation géographique, foncière, économique, sociale et symbolique.

Abécédaire Tonda. Autour de deux essais récents de l’auteur

Elara Bertho. Entrer dans un essai de Joseph Tonda, c’est adopter une langue, des concepts, des figures-clés. C’est par le biais de cette langue que j’aimerais aborder les deux continents textuels que sont Afrodystopie. La vie dans le rêve d’Autrui (2021) et L’impérialisme postcolonial. Critique de la société des éblouissements (2015). Je proposerai d’adopter la forme de l’abécédaire pour rendre compte de ces deux ouvrages.

Les humanités numériques en Afrique vues par une conférence à l’IFRA-Nigeria (10-11 juin 2021)

Vincent Hiribarren. Les ordinateurs et Internet ont radicalement changé notre façon d’étudier, d’apprendre, de rechercher et d’écrire. Il n’est pas surprenant que ce phénomène-même ait déclenché une vague de recherches et de publications au cours de ces trente dernières années. Il n’y a pas de raison que cette transformation n’ait pas touché le continent africain.

Armes à feu et conservation de la nature. Protéger la faune et assurer “la paix et la sécurité” dans le nord du Kenya

Sara van der Hoeven. Dans le nord du Kenya, la protection militarisée des parcs naturels est plus qu’une simple stratégie de protection de la nature : elle est un moyen d’établir un climat « de paix et de sécurité » dans la région. Les gardes-forestiers comblent le vide laissé par le gouvernement en matière de maintien de l’ordre, aux niveaux local, régional et international. Dans le même temps, l’acquisition en grand nombre d’armes à feu par les civils accentue l’insécurité dans la région.

Brève histoire du jazz sud-africain sous l’apartheid

Denis-Constant Martin. L’Afrique du Sud fut le premier pays africain à intégrer à ses musiques le jazz étatsunien pour développer, comme le disaient les musiciens, « notre sorte de jazz » (our kind of jazz). Ce texte revient sommairement sur la vie du jazz sud-africain de 1948 à nos jours, sur les raisons de l’exil de nombreux artistes, sur les difficultés rencontrées par ceux qui restèrent au pays, pour insister sur la créativité dont tous ne cessèrent de faire preuve.

Le « Mur de la Citoyenneté » de Cazenga: une communauté politique en formation

Chloé Buire. Début 2021, une fresque murale peinte sur les murs d’un espace communautaire à Cazenga (Luanda, Angola) est vandalisée. Ce qui semble n’être au départ qu’une simple attaque symbolique devient, du fait de sa mise en récit, une opportunité d’affirmation d’une communauté politique d’opposition. Cet épisode renvoie plus largement à la matérialité des expressions politiques dans un contexte marqué par la censure et la répression.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search