Esquisses Les Afriques dans le monde

Quand un produit alimentaire patrimonialisé arrive en ville. L’exemple de champignons de l’Ouest à Douala, Cameroun

Ange Maelle Douanla Lontsi, Vivien Meli, Sylvain Racaud. Le champignon est un aliment patrimonial pour des peuples des Grass fields du Cameroun, comme les Bamilékés dont le taro sauce jaune est un plat sacré. Mais à Douala, la vie urbaine cosmopolite est une occasion de rencontres, d’hybridation de normes et de pratiques alimentaires, où des aliments comme le champignon sont l’objet d’une grande diversification des consommations. A travers cet exemple, ce travail enquête sur ces évolutions et mélanges de cultures alimentaires.

Une histoire du panafricanisme artistique au Maghreb. Rencontre avec Paraska Tolan-Szkilnik

Maghreb Noir: The Militant-Artists of North Africa and the Struggle for a Pan-African, Postcolonial Future éclaire le rôle culturel et politique parfois méconnu de l’espace maghrébin dans les mouvements panafricanistes, qui s’incarne dans la « Génération Maghreb », acteurs et actrices d’un panafricanisme revendique le Maghreb comme réel espace africain. Rencontre avec l’auteure.

Amiria Salmond, ontologie maorie et méthodologie décoloniale

Sophie Chave-Dartoen. Ce billet aborde la manière dont Amiria Salmond, anthropologue néo-zélandaise, discute dans deux textes le « tournant ontologique » en anthropologie, apportée par des penseurs se revendiquant du mouvement décolonial. Partant de son expérience et d’un état des lieux de l’anthropologie contemporaine, Salmond pose donc la question suivante : pouvons-nous avoir accès à la réalité des « autres » sans pour autant l’« exploiter » ? Et comment aborder la question des « savoirs indigènes » sans les plier à des formes unilatérales de réductions, coloniales ou post-coloniales ?

Le Théâtre algérien, de l’imitation ambiguë au dépassement par l’écriture scénique: À propos de L’Œil et l’Oreille, de Mohammed Kali

Denis-Constant
Martin
.
Après avoir finement analysé les mutations que le théâtre algérien avait connues durant la guerre civile, Mohammed Kali revient dans le présent ouvrage sur l’histoire du théâtre algérien depuis l’époque coloniale. Il y examine les directions dans lesquelles il s’oriente aujourd’hui et les perspectives qui s’offrent à lui. Sans suivre un plan chronologique, l’auteur met en évidence la vitalité, la diversité et la créativité des auteurs dramatiques, des troupes, des metteurs en scène et des interprètes actifs dans pratiquement toutes les régions du pays.

Conjuguer l’Afrique au féminin. À propos de Et que mon règne arrive, de Léonora Miano, mise en scène d’Odile Sankara

Jonathan Ndjodo. Et que mon règne arrive est née du dialogue entre Odile Sankara et Léonora Miano. La pièce interroge le rôle de la femme africaine, ses failles, ses forces. Elle nous invite à réfléchir sur les rapports de pouvoir, et les complexités du combat pour l’émancipation du féminin. Quelle voie de sortie pour une catégorie subordonnée ? Si le dominé devient dominant, le rapport de force a-t-il réellement changé, ou est-ce le même avec d’autres acteurs ?

Sources empiriques pour l’histoire de l’entrepreneuriat en Afrique : l’exemple de la communauté indienne en Éthiopie

Dominique Harre. Le billet examine comment les répertoires d’entreprises, contenant des données qualitatives rarement sollicitées en Afrique, ont été utilisés dans une étude sur l’histoire de la présence indienne en Éthiopie. Le recours à de telles sources participe au mouvement de réflexion récent sur les outils de l’histoire économique africaine. Il s’inspire également de la people history qui s’intéresse aux gens ordinaires, « in-visibilisés ».

Apprendre de Lélia Gonzalez : la catégorie politico-culturelle de l’améfricanité

Luana Antunes Costa. Ce texte vise à présenter un parcours de lecture et de vie par le biais de la pensée de Lélia Gonzalez, intellectuelle afro-brésilienne, anthropologue, professeure, militante antiraciste et anticolonialiste, précurseure du féminisme noir brésilien et membre fondatrice du Mouvement noir unifié (MNU) au Brésil.

Aprendendo com Lélia Gonzalez: a categoria político-cultural de amefricanidade

Luana Antunes Costa. Esse texto pretende apresentar um percurso de leitura e também de convivência com o pensamento de Lélia Gonzalez, intelectual afro-brasileira, antropóloga, professora, militante antirracista e anticolonialista, precursora do Feminismo Negro Brasileiro e membra fundadora do Movimento Negro Unificado (MNU), no Brasil.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search