Étiqueté : philosophie

Amiria Salmond, ontologie maorie et méthodologie décoloniale

Sophie Chave-Dartoen. Ce billet aborde la manière dont Amiria Salmond, anthropologue néo-zélandaise, discute dans deux textes le « tournant ontologique » en anthropologie, apportée par des penseurs se revendiquant du mouvement décolonial. Partant de son expérience et d’un état des lieux de l’anthropologie contemporaine, Salmond pose donc la question suivante : pouvons-nous avoir accès à la réalité des « autres » sans pour autant l’« exploiter » ? Et comment aborder la question des « savoirs indigènes » sans les plier à des formes unilatérales de réductions, coloniales ou post-coloniales ?

Portrait of Frantz Fanon (1925-1961)

Frantz Fanon et la décolonisation des savoirs

Matthieu Renault. Le discours de Fanon est gouverné par un double mouvement de rupture et de répétition, de décentrement et de traduction, de déprise et de reprise de théories nées en Europe. Ces théories se voient littéralement transformées en vertu de leur réappropriation et relocalisation d’un point de vue anticolonial. Fanon donne lieu, ainsi, à une phénoménologie postcoloniale qui demeure unique en son genre.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search